[Vis ma vie] Je suis toujours trois guerres en retard

Afin de vous mettre dans l’ambiance [c’est mon côté mélodramatique], je vous propose de passer en boucle « J’ai encore rêvé d’elle » du groupe Il était une fois [c’est vraiment le nom du groupe – wikipedia – je ne rigole pas].

Il est actuellement 0:34, on est mercredi 28.09, je me lève dans sept heures pour assister à un symposium pour mon nouveau boulot. Un symposium, c’est comme une conférence, mais ça sonne nettement plus chic parce que c’est du latin.

sac_camel_face-800_1_1

Je dois donc avoir l’air frais comme un gardon, l’œil vif et la truffe humide.

Résultat des courses, je griffonne cet article en pyjama dans mon lit dans un vieux carnet parce que je n’arrive pas à dormir car je pense à Clio.

Procédons à un petit test, façon magazine féminin.

Question: quand je vous dis « Clio », vous pensez à:

A. La Renault Clio dans laquelle vous avez appris à conduire.
B. Clio Goldbrenner, créatrice belge à l’origine de sacs fabriqués dans la matière dont sont faits les rêves [ndlr: si vous avez saisi la référence à Shakespeare, bravo à vous!]
C. Clio, muse de l’histoire dans la mythologie grecque [cf. point précédent, je suis hypra cultivée comme individu mais seulement à 0:34 en semaine]

Résultats

A. J’ai appris à conduire en Skoda et Opel Corsa et je n’ai toujours pas mon permis.
B. B, la réponse B.
C. N’abusons pas des bonnes choses. Ma culture a ses limites, surtout à une heure avancée de la nuit.

Fin de l’introduction! [Oui, je sais, c’est une longue introduction mais je n’arrive pas à dormir]

Topo: j’ai un nouveau job à partir de lundi prochain et j’aimerais acquérir un nouveau sac. Raison politiquement correcte: il me faut quelque chose de féminin cher et élégant afin d’affirmer mon statut social d’avoir l’air adulte et professionnel. Véritable raison: j’ai trouvé un nouveau job, je mérite un cadeau, bravo moi.

Il me faut donc un nouveau sac à main en cuir camel. Pourquoi? Parce que j’ai deux paires de chaussures dans ces tons. Je sais que Cristina Cordula dit qu’il faut dé-pa-reil-ler mais un fashion faux pas de plus, hein, foutu pour foutu… [ndlr: références aux Reines du Shopping et à « La femme parfaite est une connasse », ma culture est descendue de quelques échelons].

DONC [ouais, ouais, je sais, ça commence à faire long] il me faut un beau sac cher camel en cuir où je peux ranger à peu près toute ma maison parce que je suis une femme.

DONC je veux un Clio de Clio Goldbrenner parce que: 1° mes copines en ont un [elles ont bon goût et je n’ai pas honte de les copier, je suis un gros petit mouton], 2° il est magnifiquement beau [cf. supra, la matière dont sont faits les rêves etc.], 3° c’est bon, c’est belge.

MAIS le modèle que je veux dans la couleur que je veux n’est plus commercialisé car c’était il y a quelques saisons, d’où le titre de cet article.

Je veux bien que la mode soit un éternel recommencement – bla bla bla – et qu’il est hypothétiquement possible que ce sac soit réédité en camel dans plusieurs mois/années/saisons MAIS je le veux maintenant tout de suite s’il vous plaît [il est 01:02 et il faudrait que j’aille dormir parce que je vais galérer à ce symposium].

Problème: si je ferme les yeux, je rêve de Clio [cf. supra, le fond musical « J’ai encore rêvé d’elle »].

Je rêve de ce sac dont l’anse est posée au creux de mon bras [oui, je ne porte pas mon Clio à l’épaule, je le porte dans le creux mon bras comme un petit chaton, moi, Médème], je caresse le cuir et le détail en cotte de maille [c’est mon côté Godefroy de Montmirail / de Bouillon] d’une main délicate [c’est du cuir, pas du jambon Magistral! Ndlr: mais pourquoi tu écris ça, Milena?! Manque de sommeil, la folie me guette *_*]. Je fais même un petit bisou à mon suuublaaaïme sac avec des lèvres parfaitement gommées, hydratées, sèches et non grasses afin de ne pas tâcher l’objet de mes désirs.

Bref, Clio, je suis dingue de toi. Si tu me lis et que tu as encore un Clio camel en stock quelque part au fond d’une armoire, tu peux m’appeler s’il te plaît? Entretemps, je vais allumer des cierges à Sainte-Rita, fabriquer des poupées vaudou et brûler de l’encens [mon appart’ sentira comme ma chambre d’ado quand j’adorais les foulards rayés, que je lisais Rock Mag et que je me parfumais au patchouli… OK, on a tous eu une période ingrate!]

Sinon, euh, je crois qu’il est temps que j’aille me coucher. Bisous <3.

PS: pour info, l’écriture de cet article a pris fin à 01:24 et j’avais une tête de Jacquouille la fripouille en me levant. ZzZzZzzz…

4 réflexions sur “[Vis ma vie] Je suis toujours trois guerres en retard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s