The girl on the train, le thriller parfait pour les navetteurs de la SNCB

Premièrement, parce que c’est quand même un « gros » bouquin [environ 320 pages] et que ça vous prendra plus d’un trajet pour le lire. En plus, si vous comptez les retards/grèves/trains supprimés pour d’obscures raisons, arrêts en plein milieu de nulle part pour des raisons extrêmement valables [vache en liberté qui se promène sur les voies ferrées, feuilles mortes sur les rails, raison inconnue aux accompagnateurs de train, etc.]… Bref, ça vous occupera un peu plus que votre journal habituel.

The girl on the train la fille du train avis critique

Deuxièmement, parce que le titre du livre, soit « La fille du train » , est de circonstance [trains, SCNB, tout ça]. Pourquoi ça s’appelle comme ça? Parce que c’est l’histoire d’une fille qui prend le train pour aller au travail. Enfin, non. Mais oui. Mais c’est plus compliqué que ça.

J’ai fini ce livre il y a quelques jours et je viens juste de percuter que j’habitais en face de voies ferrées. Donc les navetteurs peuvent me voir en pyjama comme dans le bouquin. O_o Ça tombe, je suis épiée par des psychopathes.

C’est l’histoire de… Rachel, 32 ans, divorcée, alcoolique, qui prend le train tous les jours afin de se rendre à Londres pour faire semblant d’aller à un boulot dont elle s’est fait virer. Tous les jours, elle regarde par la fenêtre du train et voit un couple qu’elle appelle Jess et Jason, couple dont elle imagine la vie à travers quelques moments aperçus au gré de ses voyages.

Jess et Jason habitent en fait la même rue que Rachel, quelques années auparavant, avec son ex-mari. Ex-mari qui depuis s’est remarié avec sa maîtresse, Anna, pour laquelle il a quitté Rachel et avec qui il habite dans leur ancienne maison [beurk!]

Un jour, elle apprend que Megan, a.k.a. « Jess », a disparu. Elle va donc essayer de mener sa propre enquête [avec plus ou moins de succès] afin d’aider à retrouver Megan.

Ce que j’ai bien aimé dans ce livre, c’est son rythme. L’histoire est racontée du point de vue des trois femmes: Rachel, Megan et Anna. Les histoires se croisent, il y a des flashbacks, les perspectives sont différentes [quelque chose que j’ai déjà bien aimé dans Gone Girl].

On passe d’un personnage à l’autre, on découvre des « indices », on se rend compte que la vie de tel ou tel couple n’est pas idéale et on se demande ce qui s’est passé. J’avais compris l’intrigue pas trop trop tard mais je ne m’attendais pas à cette fin là.

J’ai terminé le livre en moins d’une semaine, ce qui est relativement exceptionnel vu ma lenteur récente pour finir des livres [plus de trois mois pour terminer Peter Pan…].

En bref, si vous prenez le train, aimez les thrillers et voulez savoir qui est le coupable dès les premières pages, ce livre est fait pour vous!

Dans mes « accomplissements » de 2016, je vais tenter de lire minimum un livre par mois. Vous en avez à me conseiller? Pour Noël, j’ai reçu « La magie du rangement » par Marie Kondo [mais nooon, je ne suis pas maniaque!]. Vous l’avez déjà lu? Vous en pensez quoi?

2 réflexions sur “The girl on the train, le thriller parfait pour les navetteurs de la SNCB

  1. Estelle V. dit :

    En tant que bloggeuse littéraire, je ne peux que te conseiller « Cinder » de Marissa Meyer. C’est une réécriture de conte (en l’occurence ici Cendrillon) qui se passe dans un monde futuriste au bord du gouffre. Ce livre a été un vrai coup de coeur 2015 :-)
    Bisous

  2. niilah dit :

    Je l’avais vu chez Belgique Loisirs et les critiques avaient l’air pas mal! J’ai pris le livre pour l’acheter puis je l’ai reposé, j’hésitais vraiment… Je pense que j’irais le choper en bibliothèque quand il sera dispo! Et j’espère trouver « Cinder » aussi ça a l’air pas mal en tout cas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s