Le charme discret de l’intestin, le livre qui te donne envie de regarder ton caca

Et ça, c’est fait: mon blog va soudainement connaître une grande fréquentation de scatophiles… Enfin, je ne jugerai pas. Nous avons tous nos petits défauts.

Le charme discret de l'intestin avis français

Quand j’ai vu que même le magazine féminin chez le coiffeur ne tarissait pas d’éloges sur cet ouvrage [waw, je parle trop bien], j’ai été intriguée.

Si la femelle moyenne, lectrice de magazines féminins, peut lire ce livre, moi aussi, grande nulle des sciences devant l’éternel, arriverai-je à le lire? La réponse est oui.

Ce bouquin est écrit par une jeune Allemande, passionnée de gastroentérologie [y en a, c’est le macramé, d’autres, la gastroentérologie… Chacun son truc!] et doctorante en médecine.

« Le charme discret de l’intestin » pose des questions qu’on ne se pose pas vraiment comme « y a-t-il une bonne manière faire caca? » . Parce que oui, j’ai surtout retenu les trucs sur le caca [et le vomi].

Voici ce que j’ai retenu du livre:

1° On fait mieux caca accroupi [la position que nos ancêtres adoptaient]. Solution pour nos toilettes modernes: poser nos pieds sur un petit tabouret et se pencher légèrement en avant.

Oui, j’avoue, j’avais envie de vous faire profiter de cette vidéo de licorne qui fait popo de la glace.

On sent mauvais de la bouche le matin parce qu’il y a des bactéries qui se développent dans la bouche et on salive moins en dormant [donc on élimine moins les bactéries]. D’où l’importance du brossage des dents le soir. De plus (ha!), au mieux vos dents sont brossées, au moins vous aurez de tartre, au plus vos dents sont lisses et les bactéries auront du mal à s’accrocher [moins de bactéries, moins de risques de caries]. Depuis que je sais ça, j’utilise systématiquement ma brosse électrique le soir [mwaha, mes dents seront tellement étincelantes que ma dentiste va rien capter lors de ma prochaine visite]. [PS: je me brossais déjà les dents avant, je vous rassure, mais un peu plus à l’arrache]

3° La salmonelle, c’est un bactérie présente dans du caca de reptile [elle vit dans la flore intestinale reptilienne]. En gros, quand tu manges du poulet à la salmonellose, c’est parce que ton poulet a mangé une céréale issue d’un champ en Afrique sur laquelle une tortue a fait popo [bon appétit à toi, lecteur/ice].

4° Il y a des bonnes et mauvaises bactéries [mais ça on le savait déjà]. Les bactéries sont importantes pour notre système immunitaire. D’ailleurs, les bébés qui naissent par voie basse assimilent plus vite des bactéries [de la flore vaginale et intestinale de la Maman sur le chemin vers la sortie] que les bébés nés par césarienne. Et s’ils sont allaités, ils sont aussi en contact avec les bactéries présentes sur les seins de leur Maman [bueno pour créer l’immunité]

5° Les toxoplasmes sont présent dans le popo du chat mais un chat n’a de toxoplasmes qu’une fois dans sa vie [mais ils peuvent survivre longtemps]

6° La propreté, c’est relatif. Plus les standards d’hygiène sont élevés dans un pays, plus les gens ont tendance à développer des allergies et maladies auto-immunes [les bactéries, c’est bon pour développer l’immunité, la dame elle dit].

Comment limiter les bactéries? On dilue [on lave les fruits et légumes, on fait la vaisselle, on aère les pièces…] c’est-à-dire qu’on fait varier la concentration des bactéries. On sèche: les bactéries ne peuvent pas se reproduire [voire survivre pour certaines] sur des surfaces sèches. C’est pour ça, par exemple, que les aliments secs se conservent plus longtemps. On règle le thermostat: s’il fait froid dans notre frigo ou qu’on lave nos draps et essuies à 60°, c’est qu’il y a une raison. Et enfin, on nettoie: nettoyer, c’est détacher des surfaces le film de graisses et protéines dans/sous lequel les bactéries se planquent.

DONC: propreté = équilibre sain entre une quantité suffisante de bonnes bactéries et un peu de mauvaises bactéries.

Voilààà! Je vous ai résumé grosso merdo les trucs qui m’intéressent. Le livre parle également de cholestérol, d’intolérances et allergies alimentaires, de système digestif en général et de plein d’autres trucs.

Si vous avez de [petits] problèmes digestifs et/ou un intérêt pour la science, ce livre est bien écrit, assez drôle et compréhensible pour l’humain lambada lambda. Je vous le recommande [avec un petit yaourt… sauf si vous ne tolérez pas le lactose].

Alors, toi aussi les licornes te donnent envie d’acheter des Squatty Potty? T’as déjà évalué ton caca sur l’échelle de Bristol? Tu t’es déjà demandé s’il y aurait de l’or dans ton caca si tu mangeais/buvais un truc avec des feuilles d’or dedans?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s