Le charme discret de l’intestin, le livre qui te donne envie de regarder ton caca

Et ça, c’est fait: mon blog va soudainement connaître une grande fréquentation de scatophiles… Enfin, je ne jugerai pas. Nous avons tous nos petits défauts.

Le charme discret de l'intestin avis français

Quand j’ai vu que même le magazine féminin chez le coiffeur ne tarissait pas d’éloges sur cet ouvrage [waw, je parle trop bien], j’ai été intriguée.

Si la femelle moyenne, lectrice de magazines féminins, peut lire ce livre, moi aussi, grande nulle des sciences devant l’éternel, arriverai-je à le lire? La réponse est oui.

Lire la suite

[Musique] La K-POP? Waw, fantastic baby!

Il y a quelques semaines, j’ai découvert la K-POP. Depuis, mes voisins écrasent des œufs pourris sous mon paillasson, laissent des cadavres de renards morts devant ma porte  [ndlr: si c’est un cadavre, par définition, il est mort…], me détestent et j’ai reçu un avis d’expulsion.

Mais non, je blaaague! [Purée, que je suis drôle parfois…] Mes murs sont suffisamment épais et j’ai l’ouïe d’une chauve-souris: je pense qu’ils ne sont importunés par mes playlists sur Spotify.

gangnam style

Enfin bref, tout ça pour dire que j’ai découvert la KPOP. C’est pas ma faute, c’est la faute de mon prof de sport qui a passé « Fantastic baby » de BIGBANG lors de son cours. Depuis, ma vie a changé. [ndlr: ça pourrait être pire, il passe lors des étirements une chanson super cochonne en roumain, donc euh…]

Oui, je l’avoue, j’avais déjà entendu « Gangnam style » de Psy quand il a sorti son tube planétaire. Je trouvais ça rigolo mais ça ne m’a pas plus marqué que ça.

Et puis, tout a basculé. [silence mystérieux puis musique dramatique]

Lire la suite

Je ne suis pas une connasse. Enfin, j’essaie.

J’essaie de ne pas en être une, bien entendu [je n’essaie pas d’être une connasse, ce serait très étrange comme ambition]. J’ai des prédispositions, malheureusement: mon signe astrologique c’est lion ascendant connasse. Donc, parfois, je l’avoue, je ne suis pas super sympa involontairement. Et parfois, j’essaie de ne pas être « pas sympa » mais ça ne remporte pas l’effet escompté.

je ne suis pas une connasse

Parfois je réfrène mes ardeurs [beau mot, hein?] et j’ai l’impression que c’est pire que mieux. On me souffle à l’oreillette que ma condition de bobo n’arrange pas la situation.

Petit exercice de style librement inspiré de ma vie personnelle [bisous moi]. Toute ressemblance éventuelle avec des personnes et/ou des situations ayant réellement existé est purement fortuite [*tousse*].

Lire la suite

C’est pas que j’aime pas les enfants mais…

Petit topo: beaucoup de mes copines pensent à et/ou fondent une famille.

Étant une femme de sexe féminin et d’un certain âge [en l’occurrence vingt-huit ans], la société s’attend à ce que « mon horloge biologique » me rappelle à l’ordre, que mon envie d’enfant devienne insoutenable et que je procrée avec le premier venu [cf. mon chômage amoureux célibat de longue durée].

Roi Lion1

Sauf que non.  Non, ce n’est pas parce que je suis une femelle que j’ai un « instinct maternel » hyper développé [j’ai des copains garçons qui se débrouillent beaucoup mieux avec des enfants que moi]. Non, ce n’est pas parce que j’ai un utérus en pleine forme que j’ai envie de repeupler la planète. Il y a trois personnes qui peuvent s’inquiéter de l’état de mon utérus et de ma fertilité: mon gynécologue, la personne qui partagera ma vie et… ah oui, moi! [mais c’est diiiiingue, j’ai quelque chose à dire sur mon propre corps?! Mais quel truc de ouf ce vingt-et-unième siècle!]

J’avoue que la perspective d’écouter du Wolfgang Amadeus Moutard [le cousin de Mozart qui a moins bien réussi] interpréter la symphonie en ouin mineur est très tentante. Au moins aussi alléchante que l’idée d’avoir du vomi de bébé sur mon nouveau pull juste pour qu’on me demande si c’est un imprimé de la nouvelle collection de Desigual.

Lire la suite