Sinon, aujourd’hui, j’ai congé. Enfin, grève. Enfin, congé.

*Tibidibidi tibidibidi* [c’est la sonnerie de mon téléphone]

– Grmbl?

– Allô ma chérie? C’est Maman.

Grmbl.

– T’es pas au bureau? Je te réveille?

– Mmmh.

no-tea-no-work

[Sous-titres, pour ceux qui ne parleraient pas le « ma mère m’appelle à 08:53 un jour où je ne travaille pas »: « non Maman, il y a grève aujourd’hui et j’ai pris congé parce que l’intranet me disait que « l’accès au bâtiment serait fort probablement impossible » parce que des grévistes m’empêcheraient d’aller travailler alors j’avais pas envie de me taper un bon cinquante minutes de marche aller-retour un lundi matin par des températures proches de zéro »].

Grâce aux grèves tournantes, j’ai deux longs week-ends. OUAAAIS! \o/ Champomy d’abord! L’entrée de mes bureaux étant bloquée par des syndicalistes, je me retrouve face à plusieurs options: 1° me rendre au bureau quand même pour voir s’il y a moyen de moyenner, 2° télé-travailler, 3° prendre congé forcé.

Analysons ces solutions.

1° Me rendre au bureau à pied, dans le froid, quand même en espérant qu’un délégué des RH se trouvera à l’entrée du bâtiment pour acter ma volonté de travailler et espérer qu’après avoir acté ma volonté de travailler, la direction me libère et me renvoie à la maison [si tu as la volonté de travailler, tu es à la disposition de ton entreprise pour travailler, y a une logique]. Il fait froid et j’ai pas envie de poireauter pendant deux heures dans le froid devant mon bâtiment [= grippe assurée].

2° Télé-travailler. Ça veut dire, apparemment, travailler à la maison. D’une part, j’ai pas envie d’amener mon stress du boulot [je suis un humain particulièrement stressé] en mon havre de paix. D’autre part, moi, dans « télé-travail » je vois « télé ». Je ne pense pas que mon boss voie d’un bon œil que je passe ma journée de télé-travail en pyjama devant la télé.

3° Prendre congé. Ça tombe bien, il me restait encore deux jours de congé et un jour de récup’ d’heures sup’. Amen.

« M’enfin, t’es en congé, tu devrais être contente ». J’aime prendre congé quand ça m’arrange. Ça, c’est un congé forcé. C’est un peu comme quand t’es malade [= tu ne l’as pas prévu] et que t’es forcé de rester à la maison.

« Ouais, mais t’as vu les mesures que le gouvernement prend? C’est quand même scandaleux, on ne peut pas laisser passer ça! ». Bon, je ne vais pas commencer à exposer mes opinions politiques: c’est comme les M&M’s, chacun a ses préférés et ça ne se discute pas. On risquerait de tomber dans un débat sans fin et une escalade d’engueulade par commentaires interposés sur « les chômeurs, tous des glandeurs/de toute façon, on n’est pas dans une situation de plein emploi/c’est pas à toi de dire qui doit bosser ou non/le système est fait de la sorte, chacun l’utilise comme il veut », « les pensionnés, de toute façon ils vont mourir bientôt et ils servent à rien, on peut les brûler, y a une pénurie de mazout » (pardon, j’ai craqué), « les polonais (a.k.a. moi) rentrez dans votre pays manger du chou » etc. etc.

Chers citoyens – syndiqués ou non/travailleurs ou non, je suis pour la liberté d’expression, d’opinion, de parole etc. Votre liberté s’arrête là où la mienne commence. Vous voulez faire grève et ne pas travailler aujourd’hui? Et lundi prochain? Et les je ne sais combien de dates où il y a eu grève? Okay, c’est votre droit. Mais quand vous entravez ma liberté de me rendre tranquillou au travail pour faire tranquillou le job pour lequel on me paie, ça me les brise menu. Amen. Je vais aller faire des trucs, maintenant.

Une réflexion sur “Sinon, aujourd’hui, j’ai congé. Enfin, grève. Enfin, congé.

  1. La Boutique du faire-part dit :

    Tout pareil ! Je suis à la maison aujourd’hui (j’ai échangé mon jour de 4/5ème … donc mercredi je bosserai :-( parce que les grèvistes ont décidé que je devais prendre congé (et que comme je n’en ai plus, et bien, je ne voyais que la solution d’échange de jour de 4/5ème) ! Ca me gonfle honnêtement (et pareil que toi, on remet ça lundi prochain…) Sur ce je dirais, essayons quand même de profiter de notre jour de « congé » ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s