The fault in our stars: le film, le livre et une boîte de mouchoirs

C’est l’histoire d’une fille qui se rend compte qu’elle n’a plus rien écrit depuis à peu près un mois et demi… Hum. Bien bien. :D Pour vous rassurer [si besoin], je vis toujours [\o/ YAY!], j’ai déménagé dans mon premier appartement de grande personne toute seule [<o/ Woop woop!] et j’ai une connexion internet et accessoirement, je suis pauvre et je mange de l’eau du robinet.

fault-in-our-stars-poster-large

Aujourd’hui n’est pas une journée ordinaire, je vais vous parler de The fault in our stars. Pour ceux qui ont liké ma page Facebook [tu peux aller en haut à droite de la page, il y a un bouton pour me liker], vous savez que j’ai lu le livre en essayant de ne pas acheter des actions chez Kleenex.

Mais de quoi ça parle, en fait?

C’est l’histoire de… Bon, je te préviens, si tu as tendance à être hyper sensible et que tu pleures quand tu vois un chaton dans une pub Whiskas [non, Maman, ne te sens pas visée], passe ton chemin. Cette histoire n’est pas une histoire qui est, a priori, rigolote.

C’est l’histoire de Hazel Grace Lancaster, seize ans, atteinte d’un cancer [toute personne normale se dit maintenant que ça va puer]. Vu qu’elle a le cancer et qu’elle se trimballe partout avec une grosse bouteille d’oxygène, elle est scolarisée à la maison. Afin qu’elle se fasse de nouveaux amis, sa mère l’envoie à un groupe de parole pour jeunes ayant (eu) le cancer. C’est comme les alcooliques anonymes, mais avec des ados qui ont failli/sont en train de* mourir d’un cancer [*au choix]. Top ambiance, donc, Champomy d’abord.

Elle y rencontre [NON NON NON ARRÊTE] Augustus, un garçon qui a eu un cancer mais qui est en rémission depuis qu’on l’a amputé d’une jambe [bouhouhou, pourquewaaah?].

Et là, tu te doutes qu’ils vont tomber amoureux et que ça va être la merde. Parce que, honnêtement, entre une fille qui a le cancer et qui « survit » et un gars qui a eu le cancer, ça risque de planter à un moment ou un autre.

Et le film ressemble à quoi?

Alors… bien ou bien? Premièrement, je tiens à vous informer de mon total manque d’objectivité car: A. j’ai un méga girl crush sur Shailene Woodley [cf. mon article sur Divergent], B. j’ai bien aimé le livre même si d’habitude je déteste les trucs tristes et/ou dramatiques.

Mais bon, franchement, c’est pas mal. La trame du livre est assez bien respectée [pour ceux qui aiment comparer les livres et les films], le casting est bon, il y a de l’humour mais surtout beaucoup d’émotion. Pour vous faire une idée, pendant les vingt dernières minutes du film une moitié de la salle était silencieuse, et l’autre moitié pleurait/reniflait. Je faisais partie de la seconde moitié [parmi un public principalement composé d’adolescentes].

En bref, si vous aimez les histoires un peu tristes mais un peu belles quand même, je vous conseille ce film.

Sinon, vous avez vu le film et/ou lu le livre? Vous en pensez quoi?

2 réflexions sur “The fault in our stars: le film, le livre et une boîte de mouchoirs

  1. My BeautyScope dit :

    J’ai lu le bouquin il y a peu et j’ai été bouleversée alors j’ai déjà peur de ma réaction quand j’irai voir le film… un peu comme quand j’ai été voir « ma vie pour la tienne ». Je fais définitivement partie de la « seconde » moitié de la salle ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s