Joséphine, a.k.a. l’histoire de ma vie

J’ai presque vingt-six vingt-cinq ans, j’ai pas de chat, j’ai pas de mec, j’ai un gros cul [je mange des chips en pyjama dans mon canapé, j’ai arrêté le fitness parce que je me suis pété les genoux et je vais mourir vieille fille grosse et moche]. Mes copines se marient [ouaaais!], ma mère croit que je suis lesbienne [je t’aime aussi Maman], ma coloc’ est en Australie: bref ma vie est tout à fait fascinante.

Quand je moisis seule chez moi et que ma copine Justine [ça rime] me propose d’aller au cinéma, je me dis: 1° YOLO [ndlr: you only live once], 2° t’inquiètes, c’est le début du mois et t’as reçu tes chèques-repas [tu m’étonnes, à 10.10 € la place à l’UGC], 3° y a des bonbons au cinéma, non?, 4° tu arrêtes de faire ta grosse larve, tu vas pas socialiser en restant sur ton canapé sauf si tu t’inscris sur « adopte un mec ».

1115511-l-affiche-du-film-josephine-en-salles-620x0-2

En plus, j’aime bien Pénélope Bagieu, l’illustratrice qui a créé la BD Joséphine, alors je me dis que ça vaut [certaines personnes comprendront l’allusion, et si elles ne comprennent pas l’allusion, je peux même dire « la salle n’était pas dans un état absolu, mais ça vaut »…]. Soit.

Mais qu’est-ce que ça raconte? Joséphine a 30 ans, un gros cul, un chat qui s’appelle Brad Pitt, des copains trop biens, un plan cul marié avec femme dépressive le samedi, un job où elle arrive en retard tous les jours, un appart’ pas super bien rangé dans une capitale européenne, le mascara qui coule quand elle est bourrée et de la cellulite. En gros, on dirait moi. Sauf que je n’ai pas de chat ni de plan cul. Faut remédier à ça [chat, plan cul, j’ai déjà du mal à garder des plantes en vie alors je sais pas….].

Elle a aussi une sœur parfaite. Parfaite du style grande, blonde, qui te court à petites foulées et qui va se marier avec un mec bien. Connasse. Pardon, syndrome de La Tourette par intermittence.

Alors, comme toute fille désespérée qu’elle est, elle va s’inventer un mariage avec Marcello, le chirurgien (esthétique) brésilien avec qui elle a eu une consultation. Bien joué…

Sinon la bande-annonce, c’est ça:

Alors, bien ou bien? Hé ben, je dirais bien. Pour une fois qu’une comédie française atteint son but [pas comme la stratégie de la poussette, suivez mon regard]. C’est mignon, c’est frais, c’est sympa, c’est girly. Ça se regarde très facilement [surtout avec des copines et des bonbons]. En plus, avec Marylou Berry & Bérengère Krief [le plan cul dans Bref – Croqueeeette, tu vas nous manquer, toi et tes petites patounettes].

Alors moi je dis, roulez jeunesse!

3 réflexions sur “Joséphine, a.k.a. l’histoire de ma vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s