La stratégie de la poussette, la comédie française pas drôle et trèèès longue

Vendredi j’ai passé la soirée avec des filles. Enfin, plutôt des femmes. Entre celles qui sont mariées, casées, en ménage et/ou enceintes, j’avais l’impression de faire figure d’outsider. Et ça a dévié sur les bébés [mon sujet préféré de conversation après le sacrifice de poussins les nuits de pleine lune et le nettoyage des toilettes avec la brosse à dents de mon prof de maths de cinquième].

Je me sens depuis plus ou moins incollable sur les dilatations de col de l’utérus [« ouais mais elle était à quatre centimètres là »], le placenta [Kim Kardashian, si tu me lis, j’espère que tu n’as pas mangé le tien], le rapport poids/taille à la naissance, les césariennes, les épisiotomies [ndlr: ne googlez pas ce mot, conseil d’ami, ça veut dire qu’on te coupe un peu dans la foufoune pour que l’enfant puisse mieux passer…] etc.

stratégie poussette$

BREF. Comme j’avais lu un article sur Raphaël Personnaz, acteur de son état, dans le Cosmopolitan, il fut un temps, je me suis dit, allez, regardons enfin ce film.

Avouons-le, il n’y a pas énormément de comédies françaises drôles. [bon, OK, je ne regarde pas des masses de films français non plus, ceci explique peut-être cela]

Pour que tu te fasses une idée du truc, voici la bande-annonce:

La stratégie de la poussette est un film où un jeune trentenaire – quitté par sa copine parce qu’il ne voulait pas de gosse et qui n’a pas tourné la page un an après – essaie de la reconquérir avec le bébé de sa voisine [qui est à l’hosto]. Sauf que Charlotte Le Bon, l’héroïne, me tape sur le système. Elle a un petit côté Audrey Tautou qui me tape sur les nerfs. Le héros, Raphaël Personnaz, beau gosse hipster illustrateur pas trop beau gosse en fait et loser, ne m’attendrit pas plus que ça [je pense que c’était le but du film, qu’on soit attendris et qu’on s’attache aux personnages]. Et la mère du bébé, c’est Camélia Jordana. Ouais, la fille de la Nouvelle Star qu’on ne sait pas trop ce qu’elle est devenue.

En gros, c’est 1h26 de film où tu te demandes quand ça va décoller. Sauf que ça ne décolle pas. A déconseiller, donc. Sauf si vous êtes bourrés, que vous avez un paquet de cheetos à finir et que vous ne savez pas trop quoi regarder.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s