Unboxing Deauty – 05/2013

Dans le Menu de ce mois de novembre mai, Deauty m’annonce que le soleil est là. Je ne sais pas où tu vis, Deauty… mais pas en Belgique. Quand je suis partie au boulot ce matin – big up, amis bruxellois – il faisait 3°. Et il pleuvait. Comme dirait ma meilleure amie « il fait doux pour un mois de novembre, tu ne trouves pas« ?

deauty-cover

C’est bon, je rigole. Je sais que c’est pas leur faute si on a un temps pourrave. Alors, quelles découvertes (ensoleillées?) peut-on faire dans la Deauty box de ce mois-ci?

Lire la suite

J’aime pas trop apprendre à conduire [en gifs]

Si vous vous demandez, oui j’ai presque vingt-six vingt-cinq ans, et je n’ai pas mon permis de conduire. Je parle correctement quatre langues, j’ai un master en droit, je sais faire plein de trucs cools [enfin, je crois…] mais je n’ai pas mon permis.

Pour remédier à ça [genre…], j’1640255-kongregate-spongebob-speed-car-racingai décidé d’apprendre à conduire. Surtout que ça fait deux ans et des patates que j’ai mon permis théorique [j’avais été inspirée…] et que la validité de mon théorique expire en… octobre. Super.

Mais bon, si Bob l’éponge et Oui-Oui ont eu leur permis de conduire, je peux le faire aussi. Tu vas me dire que ce ne sont pas des vraies personnes dans la vraie vie réelle. Mais si ma mère [bisous Maman, je t’aime] a eu son permis, je peux avoir mon permis. Non, je ne critique pas la manière de conduire de ma mère. Du tout. Oumpf.

Lire la suite

#omnomnom: baby cheesecake aux Oreos

Mercredi passé, c’était ma dernière journée de travail auprès de mon employeur actuel. Enfin, actuel jusque mercredi. Parce que oui, j’ai démissionné. Au grand étonnement de ma grand-mère. « Quoi? C’est autorisé? » [comprenez « légal », je suppose que les gens démissionnent aussi en Pologne, va savoir] « Et comment tu vas faire pour avoir un prêt pour acheter une maison? – Non mais Mamy, j’ai un nouveau travail, t’inquiètes pas. – C’est quand que tu achètes un maison? – Oui, mais je sais pas si avec mon salaire ils vont me prêter assez d’argent pour que j’achète une maison, tu sais…« .

DSC00194-001

Hormis le fait que ma grand-mère pense que je vais finir sous un pont et que j’ai démissionné, j’ai préparé à mes charmantes collègues des petites douceurs pour que mon départ soit moins brutal. En effet, bourrées de sucre & de graisse, elles seront trop lourdes pour me courir après [mouahahha].

Parce que oui, j’aime mes collègues, donc je veille à l’entretien de leur couche de graisse protectrice. Rha, que je suis dévouée. Ça me perdra.

Lire la suite

Je suis maso, j’adore la vie en communauté

Quand je parle de masochisme, je ne parle pas de Fifty shades of Grey. Bande de cochons. C’est plus subtil.

Quand j’étais étudiante, je vivais en kot [ndlr: résidence universitaire, en belge]. Qui dit kot, dit commu [= communautaire, c’est-à-dire qu’on vit à plusieurs dans une maison/un appart’ aménagé en résidence pour étudiants]. Et dit voisins. Étudiants. Bruyants. Qui vomissent dans les escaliers à quatre heures du mat’ et qui font pipi du balcon. Rho, les étudiants, ils sont dégueulasses.

hotdog

Maintenant que je vis la « vraie vie », celle de l’adulte responsable – oui, tu peux rire – je me suis dit que ce serait un monde d’amour, de paix et de respect. Mais non, j’ai des voisins.

NB: pour qu’il n’y ait pas de malentendu, ma coloc’ est trop bien. [non, je ne dis pas sous la menace, je ne veux juste pas être étouffée pendant mon sommeil…]. Lire la suite