200310923-001

Comment éviter la gueule de bois?

Chers enfants,

Ces derniers temps je suis malheureusement confrontée à un fléau qui nous touche, nous, picoleurs du samedi soir: la gueule de bois du dimanche. Quand tu as vingt ans, tu n’as pas la gueule de bois tout le dimanche. Une fois que tu passes dans le monde « adulte » et que tu deviens une personne qui bosse, tu prends vingt ans d’un coup [paf, dans tes dents] et tu te ramasses des gueules de bois phénoménales.

En tant que personne expérimentée en gueule de bois, je vais vous délivrer quelques conseils.

Conseil numéro uno: ne bois pas à outrance. Tu vas me demander: « mais c’est où outrance? » . Je ne sais pas. C’est comme boire avec raison, je ne sais pas qui est raison. Comme je sais pas ni où, ni qui c’est, je n’arrive pas à appliquer ce conseil. C’est comme pour les MST/la grossesse: l’abstinence est la meilleure méthode. Toutefois, je trouve ça dur de m’abstenir, je suis une pêcheresse comme la bière.

Deuxièmement, évite les mélanges. Plus tu mélanges plus c’est pire. Je sais, on ne dit pas « plus c’est pire » car ce n’est pas français, mais je me permets de vous rappeler que j’ai encore sans doute un peu d’alcool dans le sang. Pour ma défense. On fait ce qu’on peut.

Bois beaucoup d’eau. L’alcool, ça déshydrate. Essaie de boire quelques verres d’eau durant la soirée, avant de te coucher et en te levant. Si tu penses que tu risques de faire beaucoup pipi, dors dans/sur les toilettes [sounds like a good plan to me].

Le lendemain matin, ne rebois pas, déjà. Le concept de ptit déj alcoolique, ça me semble peu défendable comme idée. Par contre, le matin, tu bois de l’eau (pour te détoxifier/t’hydrater). Un petit thé vert, ça fait pas de mal non plus. Et mon arme secrète post gueule de bois: les pancakes. On remercie Jamie Oliver pour la recette: un oeuf, une tasse de farine fermentante, une tasse de lait. On bat le tout, on fait cuire des petits pancakes à la poêle. C’est super bon avec un yaourt aux fruits exotiques + un kiwi en dés dessus. Et du jus d’orange frais. [ouais, j’adore la bouffe]

Il paraît que pratiquer un exercice physique le lendemain permet également d’éliminer l’alcool. Faire l’amour, ça compte. Comme je suis: 1° célibataire, 2° fade, je cuve au fond de mon lit et je maudis le Seigneur de m’avoir créée. Amen.

Conseils divers

• Évitez de picoler + gueule de bois en semaine. Ça le fait moyen au boulot [à moins que vous vouliez être viré].

• Picolez avec vos potes. Si vos potes sont vraiment vos potes, ils vous empêcheront de faire des conneries comme vous dénuder partiellement ou totalement dans des lieux publics et/ou vous retrouver dans le lit d’un(e) inconnu(e) [en général, les gens que vous enroulez bourrés, vous les auriez pas enroulés en toute connaissance de cause].

• Boire ou conduire, il faut choisir. Je vous laisse deviner mon choix [je n’ai pas mon permis de conduire, problem solved].

Une réflexion sur “Comment éviter la gueule de bois?

  1. Marie dit :

    Mila, je pensais que, pour tes lecteurs, tu te serais bien sacrifiée un peu, et que tu aurais testé un remède dégueu genre oeuf mélangé à du kombucha ou autres!
    mais où est ton légendaire sens de l’abnégation/aventure???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s