scone1

Monday Night Baking: scones cocochoco

Posutlat 1: je suis une fille trop sympa. Et influençable. Quand ma collègue me dit « rha, quand j’étais à New York, j’ai mangé des scones trop bons, au chocolat et à la noix de coco », moi je pense « rha, j’ai envie de scones ». Puis je dis « RHA, J’AI ENVIE DE SCONES » (et j’ai – accessoirement – l’air d’une psychopathe). Et je commence à googler. Et puis je vois la recette. Et paf. C’est fini. Il faut que je fasse des scones.

Postulat 2: j’adore manger/cuisiner/la bouffe. GNAAAAH. *_*

Postulat 3: il y a la Saturday Night Fever, la Sunday Nail Battle, alors je vois pas pourquoi je pourrais pas faire du Monday Night Baking.

Le postulat 4 est purement accessoire et peut se résumer en ces quelques mots: « si je partage les pâtisseries que j’ai préparées avec mes collègues, je ne les mange pas toute seule, donc les calories sont partagées« . Diabolique. Je sais.

Alors, pour toi public, je te dévoile les secrets des scones cocochoco [je trouvais que ça sonnait particulièrement bien].

La recette est tirée du site de Joy the Baker. Si vous désirez perdre du poids: mauvaise idée. Ne cliquez pas.

Partners in crime

  • 3 tasses de farine
  • 2 càs de sucre
  • 3 càc de levure chimique
  • une pincée (3/4 càc) de sel
  • 3/4 tasse de beurre, à température ambiante, en cubes
  • 1 (gros) oeuf
  • 3/4 tasse de buttermilk (je ne sais pas ce que c’est, alors j’ai utilisé un yaourt nature + une càs de crème fraîche)
  • 1/2 tasse copeaux de noix de coco
  • 1/2 tasse pépites de chocolat
  • un peu de lait pour le dessus des scones

Astuce: si, comme moi, vous avez la tête ailleurs (et pas sur les épaules), préparez tous vos ingrédients sur votre plan de travail avant de commencer à cuisiner. Ça vous évitera (true story) de vous retrouver au milieu du schmilblick avec des ingrédients qui manquent.

Modus operandi

1. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Préchauffer le four à 200° C (thermostat 6/7).

2. Ajouter le beurre à la mixture et malaxer avec les doigts jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé au reste.

3. Mélanger le buttermilk et l’oeuf [ici: j’ai battu un yaourt maigre nature avec une cuillère à soupe de crème fraîche et un oeuf].

4. Ajouter les copeaux/pépites de chocolat et la noix de coco au mélange beurre/farine/sucre. Mélanger. [ici: j’ai utilisé du bête chocolat pas cher que j’ai haché grossièrement au couteau].

5. Ajouter le mélange buttermilk/oeuf au reste et malaxer jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

6. Étaler la pâte sur votre plan de travail (recouvert de farine, pour que ça ne colle pas trop). Essayez que la pâte ait 1.5 cm d’épaisseur. Prendre un emporte pièce (ou un verre) et confectionner des cercles de pâte. Mettre un peu de farine sur le dessous de votre scone, pour qu’il ne colle pas à la plaque du four (que vous aurez recouverte de papier de cuisson ou d’un tapis de cuisson en silicone).

7. Disposer vos petits ronds de pâte sur la plaque du four. Étalez un peu de lait sur le dessus des scones avec un pinceau. Ou vos petits doigts. (c’est pour qu’ils soient joliment dorés sur le dessus)

8. Enfournez entre 12 et 15 minutes à 200°.

9. Bon appétit.

Astuce bis: pendant que vos scones se dorent la pilule dans votre four, vous pouvez nettoyer un peu le bazar dans votre cuisine. Parce que, oui, si vous êtes comme moi, votre cuisine ressemble à une scène de la troisième guerre mondiale. Votre coloc’ / cher et tendre / maman* (naar keuze) vous remerciera.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s