brave-movie

Brave: Feast yeeerh eyes!

Brave, a.k.a. Rebelle pour les francophones, est le dernier bijou des studios Pixar. C’est beau, ça sent bon l’air pur des Highlands et le haggis, c’est plein d’ours, de feu follets, de saumon sauvage… Ah, les joies de l’Ecosse.

Je n’ai pas aimé. Je dirais plutôt  » iiiiiiiiiiiih, c’était trop biieeeen!!!« .

Pour plus d’argumentation sur mes commentaires hystériques, je vous suggère de lire la suite.

Il nous arrive parfois, à nous, pauvres mortels, de partir avec un a priori. Mon a priori était, dans le cas présent, positif, voire hautement positif.

Je m’explique: j’aime les rousses [ne comprenez pas par là que je suis un serial killer qui tue des jeunes filles, qui leur coupe les cheveux et qui les enveloppe dans de la graisse pour en extraire le parfum, ça, c’est dans « Le Parfum » de Patrick Süskind], j’aime la culture celtique [avoir une meilleure amie fan de Celtes & de Vikings + une amie Irlandaise, ça aide], j’aime le saumon sauvage, le scotch [avec modération, c’est qui modération?], et j’ai supeeeer envie de faire un tour des îles Britanniques [Ecosse, Angleterre, Pays de Galles, Irlande du Nord, République d’Irlande].

Trêve de bavardage, nous ne sommes pas là pour parler de moi.

Les studios Pixar, super sympas, nous ont concocté un court-métrage intitulé La Luna pour introduire le film Brave. Esthétiquement, c’est très joli, l’histoire est super mignonne, c’est très poétique. Bon voilà.

Très bonne entrée en matière, s’il ne fallait tenir compte que de mon avis.

Maintenant, passons au plat de résistance. L’histoire de Brave, est l’histoire de Merida, princesse Ecossaise rebelle dont les parents – surtout Maman – organisent des jeux afin de lui trouver un bon mari. Sauf que Merida ne veut pas se marier, c’est un esprit libre, elle veut vivre sa vie et choisir son destin. Mais afin de préserver la paix entre les royaumes, elle est supposée épouser le fils aîné d’une des familles voisines. Comme ça ne lui plaît pas, elle s’enfuit – cheveux au vent – sur son fier destrier, et rencontre une sorcière. Je ne vous en dirai pas plus, je vous laisse le plaisir de découvrir la suite.

« Oui, mais c’est un dessin animé, c’est pour les enfants« . Ah, tu me gaves, lecteur, tu me gaves! Premièrement, c’est un film d’animation. Deuxièmement, c’est ce que j’appellerais un film « tout public ». Troisièmement, quand bien même ce serait un film « pour les enfants », je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas le droit de le voir.

Ce film plaira aux petits comme aux grands. Il y a de l’humour, de l’émotion, de l’aventure, une vraie histoire, une morale. C’est un joli conte celtique bien ficelé.

IMDB donne 7.5/10 et Rotten Tomatoes 77%, mais ma cote serait plus de 8/10.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s