[Ciné] Woman in gold: un film en or?

[Ouais, ouais, je sais, je me suis encore creusé la tête pour trouver un titre accrocheur… :D]

La première chose qui m’a attirée vers ce film, c’est Gustav Klimt. Vous savez, nous avons tous ce moment où on se rappelle d’un truc, qu’on l’a sur le bout de la langue et qu’on n’arrive pas à le retrouver. Chez moi, c’est le nom de Gustav Klimt. « Mais siii, tu vooois, ce peintre qui a peint [bah oui, fatalement] le portrait d’une femme dans les tons jaunes/or et qu’il y a même des feuilles d’or dessus. Il a un nom tchèque, je crois ». Non, Gustav était un peintre autrichien.

Woman in gold avis critique

Ce fameux tableau est le portrait d’Adele Bloch Bauer, la femme en or.

C’est l’histoire de… Maria Altmann, une dame âgée au caractère bien trempé [l’exceptionnelle Helen Mirren] qui retrouve de la paperasse à la mort de sa sœur. Ces papiers concernaient la récupération d’œuvres d’art qui ont été volées par les nazis à sa famille pendant la seconde guerre mondiale alors que Maria a fui aux Etats-Unis. Elle va demander l’aide d’un avocat, fils d’une copine, pour essayer de récupérer les biens qui ont été dérobés à sa famille et, notamment, le fameux portrait de sa tante Adele peint par Klimt.

Et ça ressemble à quoi?

Alors, bien ou  bien? Déjà, quand j’ai vu que le mari de Maria Altmann (version jeune) était joué par Max Irons, j’ai hyperventilé. Bon, comme précisé ci-dessus, le casting est bon [Helen Mirren & Tatiana Maslany dans le rôle de Maria Altmann, Ryan Reynolds, Daniel Brühl etc.].

Globalement, c’est un film réussi mais c’est un bon blockbuster hollywoodien [comprenez c’est bien, c’est joli mais c’est un peu lisse]. Ça reste très plaisant à regarder et les acteurs « portent bien » les personnages. Étant bon public, j’ai donc bien aimé ce film.

Est-ce le film de l’année? Nah. Est-ce un bon divertissement que vous donnera envie de visiter Vienne et de manger de l’apfelstrudel? Peut être. En tout cas, j’ai envie d’apfelstrudel maintenant.

Bref, si vous aimez les blockbusters, l’histoire et l’art, ça pourrait vous plaire.

Et vous, est-ce que vous tentez, comme moi, d’étaler votre culture comme de la confiture?

[Beauté] Massons nous le lard avec la Cellu-cup

Mesdames, Mesdemoiselles, [Messieurs, si vous vous êtes perdus]

L’article qui va suivre risque d’être d’une rare violence [aïe, mes capitons] et risque de contenir des termes et/ou expressions qui pourraient choquer les lecteurs non avertis [« cellulite » en étant un parmi d’autres ou « épile moi le sillon inter-fessier avec un ragondin » comme dirait Baptiste Lecaplain].

Cellu cup paillettes glitter

Si un épisode de Game of Thrones vous laisse coi [ndlr: j’avais juste envie d’employer ce mot, en fait], passez votre chemin.

Ceci était un disclaimer. Maintenant, ça va chieeeer saigneeer barder! [Non, je rigole, c’est pas si horrible que ça, revenez!]

Lire la suite

[Ciné] Inside out et vice versa

Upside down, boy you turn me inside out and round an round! [Oui, c’est la chanson qui m’est venue en tête quand j’ai vu le titre du nouveau Pixar]

De deux choses l’une, les « dessins animés » et autres « films d’animation » ne sont pas « juste » des « films pour enfants » (oui, ça fait beaucoup de guillemets en si peu de mots). Ce sont, selon moi, des films tout public c’est-à-dire pour tout le monde, grands et petits [et je suis grande].

Bon, je vais déjà vous avouer un truc: je suis un peu amoureuse de Pierre Niney qui double « Peur » en français. Voilà. [Oui, je suis un peu amoureuse de tout le monde, mais c’est parce que j’ai un très grand cœur et je suis in touch avec mes émotions].

Lire la suite

[Vis ma vie] Bref, je ne bronze pas

Bref, je reviens de vacances au soleil et mes collègues ne percutent pas. J’aimerais au moins qu’ils me disent que j’ai l’air bien reposée. Mais non. Que dalle. Scélérats.

Oui, mon but quand je m’expose au soleil est: 1° de déblanchir [c’est-à-dire avoir bonne mine et, au mieux, un teint hâlé], 2° d’absorber de la vitamine D.

Bref, je suis grande, je suis pâle et la plupart de mes collègues sont plus petits que moi. OH MON DIEU, SUIS-JE BLANCHE NEIGE?!

Blanche neige

 [ndlr: non, je m’appelle Milena]

Lire la suite

[High Tech] J’aime les petits kikis

Il est petit, il est doux au toucher, il tient longtemps et il est brille dans le noir. Mais qui est-ce?! Georges est doux, Georges est frais mais Georges n’est vraiment pas pratique!

C’est Kiki! \o/ Si vous n’aviez pas encore compris [= si vous ne me suivez ni sur Facebook, ni sur Instagram], Kiki est le doux surnom de mon Kindle.

Kindle avis review

[ndlr: avec un titre pareil, j’ai déjà peur des critères de recherche qui vont mener à mon blog…]

Lire la suite