[Ciné] Paddington, l’ours qui m’a piqué mon look.

Ou vice versa. Mais on va garder la version où l’ours m’a piqué mon look, n’est-ce pas? N’est-ce pas?

Vous aimez les ours, vous aimez Londres, vous aimez la marmelade, vous êtes un enfant et/ou avez gardé l’âme d’un enfant? Ce film est pour vous! HA! [oui, je vous vends du rêve]

PaddingtonPOSTER

Pour aller voir ce film, il vous faudra: une tasse de thé, un duffle coat bleu et un sandwich à la marmelade d’orange.

Lire la suite

Sinon, aujourd’hui, j’ai congé. Enfin, grève. Enfin, congé.

*Tibidibidi tibidibidi* [c’est la sonnerie de mon téléphone]

- Grmbl?

- Allô ma chérie? C’est Maman.

- Grmbl.

- T’es pas au bureau? Je te réveille?

- Mmmh.

no-tea-no-work

[Sous-titres, pour ceux qui ne parleraient pas le « ma mère m’appelle à 08:53 un jour où je ne travaille pas »: « non Maman, il y a grève aujourd’hui et j’ai pris congé parce que l’intranet me disait que « l’accès au bâtiment serait fort probablement impossible » parce que des grévistes m’empêcheraient d’aller travailler alors j’avais pas envie de me taper un bon cinquante minutes de marche aller-retour un lundi matin par des températures proches de zéro »].

Lire la suite

[Event] Bon et bon + HEI shop and tea

Hier, grâce aux super filles de La dinette des grandes, j’ai eu le plaisir d’être invitée à une dégustation de bonbons artisanaux. Comme quoi être blogueuse ça a aussi du bon [comprenez « c’est la première fois que je suis invitée à un event entre blogueurs et c’est trop cool »].

10748059_607248676067470_333968188_n

Voilà. Je suis une star. Adulez moi. *tousse*

Comme c’était SUPER COOL, je vais vous en parler. C’est cadeau. [Admirez ces magnifiques photos prises avec mon smartphone! Quel cadrage, quelle luminosité, quel art?! J’en suis toute époustouflée!]

Lire la suite

Fifty Shades of pink, la vérité toute nue

Elle était là, nue, sortant à peine de sa douche. Des gouttelettes d’eau perlaient encore sur sa peau dans la chambre rouge blanche de la douleur. « Tu peux le faire », se dit-elle, sans grande conviction. Elle était rassurée par les odeurs familières de gel douche, la douce chaleur de cette pièce qu’elle connaissait si bien, la vapeur de la douche qui venait à peine de se finir.

Ses amies lui disaient que c’était bien, que ça ferait sans doute un peu mal au début mais que sa vie en serait changée. Peut-être. Serait-ce une nouvelle étape dans la vie de toute femme moderne? Milena a toujours aimé les nouvelles expériences, mais elle était douillette et, avouons le, une chochotte.

legs-tan-shaving

Il était là. Nu, lui aussi. L’engin lui paraissait presque inoffensif. « Comment quelque chose de si petit peut faire aussi mal », se dit-elle?

Selon sa mère, ses copines ont également essayé. L’une d’entre elles lui a dit que la douleur passait mieux avec un shot de vodka et que son corps meurtri en a porté les traces le lendemain. Est-ce tellement douloureux? Cela en vaut-il vraiment la peine?

Il était plus vieux que celui de ses copines. Apparemment, ça faisait une différence. Il s’appelait Philip(s).

On ne vit qu’une fois. Allons y.

Lire la suite

J’ai testé pour vous… la coupe menstruelle

Il ne faut jamais dire « fontaine je ne boirai pas de ton eau ». Dans le cas présent, c’est un peu dégueulasse. Euh. Je reformule:  « il ne faut jamais dire jamais ». Et toute expression qui véhicule le concept de « ne dis pas que tu n’aimes pas tant que tu n’as pas essayé ». Je crois que ça marche aussi avec les steaks à base d’insecte.

J’essaie de faire preuve de transparence avec mon lectorat [ex: je viens de m’enfiler un paquet – complet – de chips « bolognese » parce que mon cours de pilates a été annulé]. Je suis bobo (un peu). Je suis une femme (un peu, aussi). Et parfois, j’ai mes règles (mes foufs, mes ragnagnas, les Anglais qui débarquent etc.). Alors voilà. Parlons règles, parlons tampons, parlons vagin.

filepicker_PYUr2CXdRCmeCvfKfscy_holy_grail

Hommes Âmes sensibles s’abstenir.

Ps: ça va parler de sang, de vagin et d’autres détails bof ragoûtants.

Lire la suite

Gone Girl: le bouquin, le film et Ben Affleck tout nu

Parfois j’ai des idées saugrenues [c’est un beau mot, saugrenu]. Parfois, je me dis que je lirais bien le livre avant d’aller voir le film. Topo: dimanche passé, je parle avec ma pote Vic [du blog Vik by Vik] de ce film que j’ai fichtrement envie d’aller voir, adapté du roman éponyme [encore un beau mot] de Gillian Flynn. Alors Vic me dit: « est-ce que tu vas lire le livre avant qu’on aille voir le film »? Bah, pourquoi pas.

Gone-Girl-2014-film-poster

Pour info, j’ai commencé le livre dimanche passé à 18:00. 576 pages en version imprimée [je ne sais combien d’heures de lecture sur mon Kindle]. Et je l’ai terminé samedi dans le métro en allant au cinéma. Oumpf. *_*

En plus, le film a 87% sur Rotten Tomatoes, 8,6/10 sur IMDB et Lieven Trio lui a donné 5/5 dans le Metro [c’est là que je commence à hyperventiler].

Lire la suite

Sinon, mes amis me soupçonnent d’être bobo

D’aucuns penseraient que j’eusse disparu pendant ce mois et demi où je n’ai pas blogué… Mais non, je travaillais glandais vivais une vie épanouie et passionnante pleine de rebondissements (mon canapé rebondit quand je change de position lors d’un matage de série). Mais surtout, je réfléchissais. Je pensais au sens de la vie, à l’alignement des planètes, à l’orge perlé, à la coupe menstruelle…

Pardon, mon esprit s’égare.

10683979_312812498906912_798013849_n

Mais pourquoi bobo? Mais qu’est-ce que le bobo? C’est le bourgeois bohème. Je ne me sens pas trop bourgeoise (je suis bien trop pauvre), ni bohème (je me sens très mainstream). Mais il paraît que le bobo est urbain (check), écologiste (check), idéaliste (check), hypocrite (mais non, mais non, diplomate) et de gauche (ah non, mon bon monsieur, je suis plutôt de centre-droite, moi!).

Lire la suite

Je suis atteinte de célibat

Topo: je suis une femme de vingt-sept ans, habitant seule [sans chat, sans mec, sans coloc, sans parents], célibataire. Cette situation inquiète mes amis [je ne suis pas physiquement repoussante, je suis gentille, je suis marrante et parfois, il m’arrive même d’être intelligente].

Aux yeux de certains, je souffre de célibat. Mais qu’est-ce? C’est une maladie qui touche certaines personnes et leur entourage pense qu’il s’agit d’un mal incurable et/ou sexuellement transmissible contagieux.

Mais voyons.

Im fine

Mes amis, ne vous en faites pas, je vais bien!

Lire la suite